The Power Of Money

avec Kurt & Lis Buehlmann

Actualité

Régulièrement, Kurt Buehlmann nous livre son analyse sur l'actualité économique européenne et mondiale.

Entrepreneur chrétien

06.11.2018 Chers amis de la coopérative Alliance-CH,
Chers amis & connaissances.
Dans ce blog, j'aimerais examiner de plus près la rubrique Entreprises gérées selon les principes bibliques qui figure à la 4ème place dans le document de base de la coopérative Alliance-CH https://www.power-of-money.org/[...]/pom-sections-11-sec-pdf1-20170919-155538.pdf . Sous la rubrique 2 Investir dans le Royaume de Dieu dudit document les cinq domaines d'investissements bibliques sont énumérés : 1. dans l’homme (hommes et femmes), la plus haute valeur aux yeux de Dieu ; 2. la paysannerie/agriculture = la plus haute valeur matérielle ; 3. propriété immobilière ; 4. les entreprises gérées selon les principes bibliques ; 5. L’argent et l’or.
Ces derniers temps, on me pose souvent la question : « Comment puis-je devenir un entrepreneur chrétien ? ». Ce sujet est de toute évidence devenu d'actualité ces derniers temps. Je pense que notre grand Dieu veut préparer Son peuple pour les temps à venir, parce qu'il y a des nuages noirs dans le ciel économique et financier (surendettement de la plupart des États, entreprises, particuliers) comme décrit dans mon dernier blog « Le monde des finances : que se passe-t‘il ? ». Et à un moment donné, ces nuages se videront. Dans ce contexte, il est intéressant de noter que dans les 132 apparitions publiques de Jésus mentionnées dans la Bible, 122 ont eu lieu en relation avec le monde des affaires. 45 des 52 paraboles sont aussi en rapport avec le monde des affaires (talents ; intendant infidèle ; riche et pauvre Lazare, etc.). On pourrait ajouter que 39 des 40 interventions divines des Actes des apôtres étaient à nouveau en rapport avec le monde des affaires. Une bonne moitié de la vie terrestre de Jésus s'est également déroulée dans le monde des affaires en tant que charpentier avec son père. Les 12 apôtres venaient également tous du monde du travail. Nous voyons que Dieu a évidemment "quelque chose" à dire à ce sujet ! Exactement comme la Bible l’enseigne en 2 350 versets sur les finances : biens, richesses et argent. La Bible, un formidable manuel pour chaque enfant de Dieu et surtout pour les hommes et femmes d'affaires !
Cela a commencé il y a 10 ans lorsque trois jeunes propriétaires d'entreprise ont assisté à l'un de nos séminaires financiers de 6 jours. Le dernier jour, ils se sont tenus devant moi et m'ont dit : « Kurt, nous voulons être ‘condamnés au succès’, comme tu l'as dit ». Ce fut le début d'un accompagnement de trois ans par une petite équipe dans laquelle Lis et moi avons enseigné l'entrepreneuriat. Comme point de départ, nous avons exigé une "base" claire et propre : confesser les péchés, renoncer aux péchés et entrer dans l'obéissance à Dieu. Car sans obéissance il n'y a pas de bénédiction ! C'est ce que dit Deutéronome 28, 1-14, où le quadruple appel à l'obéissance à Dieu est suivi de 25 promesses de bénédiction. D'ailleurs, si vous y regardez de plus près, vous remarquerez que ces promesses con-tiennent largement des bénédictions matérielles (finances ; récoltes ; pas de dette ; être la tête et non pas la queue, etc.).
L'obéissance doit être suivie de la FOI. Dans Marc 9:23, il est écrit : « Mais Jésus lui dit : Tout est possible à celui qui croit ». Il s'agit de la foi sans voir, « car nous marchons par la foi et non par la vue » (2 Corinthiens 5, 7). En d'autres termes : « Or la foi est une ferme assurance des choses qu’on espère, une démonstration de celles qu’on ne voit pas » (Hébreux 11,1). Et bien sûr, la collaboration pratique avec Dieu (méditer sa Parole, prier, chercher sa volonté) devrait être à l'ordre du jour. Une question très importante se pose également : « Suis-je poussé par un intérêt personnel, poussé par le désir et le matérialisme ? ». Si c’est le cas, cela ne correspond certainement pas au dessein de Dieu. Certes, il veut nous rendre heureux et prospère, parce qu'il est un Dieu de succès, et comme nous sommes ses enfants nous y avons droit : « l'Éternel, ton Dieu, a changé pour toi la malédiction en bénédiction, parce que tu es aimé de l'Éternel, ton Dieu » (Deut 28, 23,5). Selon Romains 8, 17, nous sommes co-héritiers : « Or, si nous sommes enfants, nous sommes aussi héritiers : héritiers de Dieu, et cohéritiers de Christ, si toutefois nous souffrons avec lui, afin d'être glorifiés avec lui ». Je pourrais citer beau-coup d'autres versets qui témoignent clairement que notre Dieu veut voir ses enfants réussir et ce, même dans le domaine matériel ! Pourquoi ? Tout simplement parce qu'il souhaite nous utiliser, vous et moi, comme un puissant instrument de bénédiction pour les plus faibles. Cela n’est possible que lorsque nous réussissons nous-mêmes. Il ne s'agit pas de devenir riche pour nous, mais riche pour Lui, ou autrement dit, devenir un instrument de bénédictions entre les mains de Dieu.
Je reviens à mes trois amis d'affaires avec lesquels nous sommes en route depuis 10 ans maintenant. Depuis cette époque, je suis membre du conseil d'administration. Mon rôle est celui du CSO (Chief Spiritual Officer), aumônier en quelque sorte. Toute entreprise dirigée par des chrétiens devrait pré-voir cette fonction. Malheureusement très peu le font. L'ouverture de chaque session du Conseil d’Administration a lieu au nom de Jésus et le Saint-Esprit est invité comme conseiller. De lui vient la sagesse, de nous, les êtres humains, l'intelligence du monde. Les deux réunis forment un bon cocktail. Si la sagesse divine fait défaut, vous passez à côté de l’essentiel ! Mes amis, nous avons un Dieu vivant et Il attend votre invitation. Il est prêt à nous accompagner, comme Jésus l’a fait lors de ses trois an-nées passées sur terre, essentiellement dans le monde des affaires. Un autre point crucial : nos con-joints doivent être impliqué à nos côtés. Nos époux(ses) font donc aussi partie de notre entreprise ! La Bible dit que par l'alliance du mariage, nous devenons UN. Cela signifie que nous ne sommes plus seuls dans la lutte quotidienne, mais que nous pouvons compter sur cette promesse biblique de Deutéronome 32:30 : « Comment un seul en poursuivrait-il mille, Et deux en mettraient-ils dix mille en fuite ». Il ne s'agit pas pour les conjoints d'assister à toutes les réunions du Conseil d’Administration et d'être accablés par toutes les inquiétudes et les questions. Il s'agit plutôt d'être "initiés" à l'entre-prise. Leurs impressions (qui sont TOUJOURS intéressantes !) et leurs opinions doivent pouvoir s’exprimer et être honorées comme celles des partenaires à part entière. C'est exactement ce que nous faisons dans cette entreprise et je peux dire que nous nous allons de succès en succès, que nous sommes bénis puissamment, et pouvons de ce fait, bénir plus loin.
Il y aurait encore beaucoup à écrire, le sujet est presque inépuisable. Afin d'en transmettre au moins une partie significative, nous organisons à partir de 2019 des "business séminaires" en Suisse, en Allemagne, en France, etc. dans le cadre de la coopérative Alliance-CH. Vous trouverez bientôt les données correspondantes sur notre page d'accueil https://www.power-of-money.org/[...]/seminaires-conferences.html sous la rubrique "Séminaires & Conférences". Si vous voyez un besoin dans votre région ou votre église et arrivez à motiver 15 personnes à participer à un séminaire d'affaires, nous serons heureux de venir chez vous. Ce séminaire nécessite 3 jours et peut par exemple se dérouler du vendredi au dimanche.

Vous trouverez d'autres informations intéressantes sur notre site Internet www.alliance-ch.ch , qui vaut la peine d'être visité. Et si vous avez des questions, n'hésitez pas à nous contacter par courriel à info@alliance-ch.ch
Soyez puissamment bénis !

Kurt Buehlmann,
Président de la coopérative Alliance-CH